mercredi 3 février 2016

Collaboration entre les services secrets irakiens et le KGB.

"C'est Saddam Hussein qui supervisa la restructuration de la police secrète. [...] Trois agences indépendantes furent créées qui répondaient directement au Conseil de Commandement de la Révolution (CCR) :

1- L'Amn ou Direction de la Sécurité Générale (DRS), l'ancien département de Nadhim Kzar, fut transformée et modernisée. Vers la fin de 1973, Saddam Hussein scella un un accord secret avec le directeur du KGB Youri Andropov, sur la base de certaines clauses du Traité d'Amitié Irako-soviétique signé en 1972 (négocié lui-aussi par Saddam Hussein). Cet accord, révélé à l'Ouest par des dissidents du parti Baath après les purges de 1979, prévoyait :
  • a) une réorganisation de tous les aspects de la sécurité intérieure d'après les recommandations du KGB
  • b) que le KGB fournisse de l'équipement sophistiqué de surveillance et d'interrogatoire
  • c) un entraînement pour les personnels irakiens dans les écoles du KGB et du GRU (renseignement militaire) en URSS
  • d) un échange d'informations entre les services des 2 pays
  • e) que les ambassades d'Irak s'engagent à fournir une assistance aux agents soviétiques opérant dans des pays avec lesquels l'URSS n'avaient pas de relations diplomatiques."

Republic of Fear: The Politics of Modern Iraq (1989) - Kanan Makiya (Samir al-Khalil)

Pour mémoire, les principaux dirigeants de l'Etat Islamique sont d'anciens officiers des services secrets de Saddam....