samedi 16 avril 2016

ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM

Publication d'un article de l'ami Jurek.

Comment expliquer qu'à côté d'hommes remarquables comme les 3 Andrei (Andrei Zoubov, Andrei Illarionov et Andrei Piontkovsky) ou encore le courageux Sacha Sotnik, il existe en Russie actuellement tant d'hommes chargés de haine, frappés de fièvre obsidionale et d'idées de grandeur et d'Empire complètement déplacées ?

Pourquoi existe-t-il en Russie tant de personnes qui cherchent à réécrire l'histoire ? Certains n'acceptent pas avoir été conquis par la Horde d'or, ils disent ''comment est-il possible que nous ayons été conquis par les Mongols ? Il faut voir ce qu'ils sont actuellement, ce sont des éleveurs nomades, tout ce qu'il y a de plus pacifiques. C'est impossible qu'ils nous aient conquis, ce serait trop affreux, l'histoire qu'on nous a enseignée est fausse'' et ils font des élucubrations sur la Horde d'or.

Pourquoi des Russes refusent-ils que les Varègues, des envahisseurs venus de Scandinavie, aient pu organiser la Rous de Kiev et lui donner ses premiers souverains et même donner son nom à la Rous? (les Finnois et Estoniens appellent la Suède respectivement « Ruotsi » et « Rootsi ») « Ce sont les Suédois au XVIIème siècle qui nous ont fait croire cela mais c'est faux, notre nom ne peut être d'origine germanique, il est très ancien et ce ne sont pas des Scandinaves qui ont organisé notre Etat ».

L'alphabet russe ne doit pas s'appeler cyrillique, il n'est pas dérivé de l'écriture grecque, c'est l'écriture grecque qui est dérivée de l'alphabet russe que nous avons créé il y a très longtemps, d'ailleurs des fouilles archéologiques bla, bla, bla...

Il existait un peuple brillant qui a connu son apogée en Toscane, en Italie du Nord juste avant que Rome n'apparaisse. Ce peuple a laissé de nombreuses sculptures, parfois fort belles, et des inscriptions assez nombreuses dans une écriture apparentée au grec et en une langue qu'on ne sait pas traduire sauf quelques mots (cette langue n'a que peu de mots présentant des correspondances avec ceux de langues indoeuropéennes et elle a une structure de langue agglutinante, ce qui n'est pas indoeuropéen). Virgile affirme dans son Enéide que les Etrusques sont venus de Troie après la guerre du même nom. Un savant a essayé au XIXème siècle de trouver des traductions en imaginant des correspondances avec le vieux-slave ; il n'a pu avancer beaucoup mais toutefois suffisamment pour que des Russes soient persuadés que les Etrusques sont leurs ancêtres. Alexandre Douguine, le grand penseur et philosophe russe admiré par un certain nombre de Français, a dit ''Этруск Это русский'' [Etrousk Eto rouski] ''Etrusque c'est russe'' et il affirme que ce sont les Russes et les Turcs qui sont descendants des Etrusques « d'ailleurs nous avons toujours été près des Turcs et de la Horde d'or... »