mardi 13 juin 2017

Le passé coloré du chancelier A. Merkel.

(Article proposé et traduit par Jurek)

Le chancelier Angela Merkel est considéré comme le politicien le plus influent d'Europe. Elle gouverne depuis 2005 l'Allemagne, le pays de l'Union Européenne le plus puissant du point de vue économique. D'après les sondages, Merkel a des chances réelles d'être élue en septembre de cette année et de continuer à renforcer son influence en Allemagne et dans l'Union Européenne pendant encore cinq ans. Dans nos éditions précédentes nous avions déjà parlé de ces malheureuses décisions pour les pays d'Europe consistant à laisser entrer un million et demi de migrants économiques de pays d'Afrique du Nord et du Proche Orient. Merkel a déclaré plus d'une fois qu'elle voudrait éventuellement transformer l'Union Européenne en un État fédéral, ce qui en fait reviendrait à un gouvernement non démocratique à partir d'un centre fort.

Cette semaine, notre collègue, Algis Avižienis, a étudié les sources de presse liées au passé de Madame Merkel, en particulier, sa jeunesse passée dans l'ex Allemagne de l'Est communiste (RDA). Auparavant, pendant les années 86-88 notre collègue avait étudié la politique et l'économie de la RDA au département d’État du gouvernement des États Unis. Et maintenant il s’efforce personnellement de rechercher les facteurs qui, dans le passé de Madame Merkel, ont pu faire naître une conception si nuisible pour les nationalités et les peuples d'Europe.


Vitalijus Balkus : - Avez-vous pu expliquer quels sont les influences de sa jeunesse qui ont pu l'inciter à prendre une position si antinationale du point de vue de son Allemagne natale et aussi des autres peuples d'Europe ?


Algis Avižienis: - La conception du monde du Chancelier de l'Allemagne a été très fortement influencée par son père, le pasteur évangélique luthérien, Horst Kasner. En 1954, peu après la naissance de A. Merkel le pasteur a déménagé avec toute sa famille de la République Fédérale Allemande (RFA) en Allemagne de l'Est. Cette décision de transférer toute sa famille dans l'Allemagne dirigée par les communistes en a étonné plus d'un, d'autant plus qu'à cette époque des millions d'Allemands déménageaient dans l'autre sens - de l'Est vers l'Ouest. H. Kasner était un socialiste engagé qui s'est efforcé toute sa vie de faire coïncider l'idéologie universaliste de Marx avec l'universalisme évangélique luthérien. Vivant en RDA, il fut surnommé le « Kasner rouge » ou le « pasteur rouge ». Rapidement il pris la direction du séminaire, il possédait deux automobiles et pouvait librement voyager à l'étranger dans les pays de l'Ouest. Dans les séminaires religieux internationaux le pasteur Kasner soutenait énergiquement les positions des partis communistes de la RDA et de l'Union Soviétique dans les questions relatives aux rapports entre l’État et la religion. Au bout de quelques temps le pasteur Kasner fut très influent au sein de la couche dirigeante de l'église protestante de RDA et luttait énergiquement contre les dirigeants conservateurs qui voulaient unifier l’Église Évangélique Luthérienne de RDA avec les frères de l'Allemagne de l'Ouest.

Encore un fait intéressant de la biographie du père de A. Merkel est que le père de Horst Kasner (le grand-père de A.Merkel) était polonais. Le nom du grand-père de A. Merkel était Kazmierczak qui fut plus tard germanisé en Kasner quand il émigra de Pologne en Allemagne avant la deuxième guerre mondiale. Pendant la première guerre mondiale il fut fait prisonnier par les Français mais accepta de se battre contre l'Allemagne dans des forces militaires polonaises, l'armée Haller. Ainsi, dans la famille de Merkel la fidélité à l'Allemagne ne fut pas toujours une chose évidente.


VB : - Et comment se déroula la vie de A. Merkel dans l'Allemagne communiste ? Fut-elle une partisane zélée du pouvoir ou eut-elle des liens avec l'activité d'opposition ?